Snafu

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Traduction

Fil des billets

jeudi 15 novembre 2012

Blue pill, red pill

Une célèbre citation du film The Matrix (Matrix en français) :

This is your last chance. After this there is no turning back. You take the blue pill: the story ends, you wake up in your bed and believe whatever you want to believe. You take the red pill: you stay in Wonderland and I show you how deep the rabbit hole goes.

Tentative de traduction :

C'est ta dernière chance. Ensuite, c'est sans retour. Tu prends la pillule bleue, fin de l'histoire, tu te réveilles dans ton lit et tu crois ce que tu veux. Tu prends la rouge, tu restes au pays des merveilles et je t'emmène tout au fond du terrier.

samedi 17 mars 2012

Specialization is for insects

Une citation célèbre de l'écrivain américain Robert Heinlein :

A human being should be able to change a diaper, plan an invasion, butcher a hog, conn a ship, design a building, write a sonnet, balance accounts, build a wall, set a bone, comfort the dying, take orders, give orders, cooperate, act alone, solve equations, analyze a new problem, pitch manure, program a computer, cook a tasty meal, fight efficiently, die gallantly. Specialization is for insects.

Et sa traduction, tirée de Wikipédia et réécrite avec l'aide d'Elisabeth :

Un être humain devrait être capable de changer les couches, de préparer une invasion, de dépecer un cochon, de piloter un navire, de concevoir un bâtiment, d'écrire un sonnet, de tenir une comptabilité, de monter un mur, de réduire une fracture, de consoler un mourant, de recevoir des ordres et d'en donner, d'agir seul ou en groupe, de résoudre une équation, d'analyser un problème nouveau, de répandre du fumier, de programmer un ordinateur, de cuisiner un bon repas, de se battre efficacement et de mourir courageusement. La spécialisation, c'est bon pour les insectes.

jeudi 13 mars 2008

Into The Wild - Notes de termino (7)

Encore des termes relevés dans Into the Wild.

Lire la suite...

samedi 1 mars 2008

Malingre, souffreteux, hâve

Une nouvelle série de termes peu courants :

  • Malingre - Qui est d'une constitution faible et d'une santé fragile (ou qui semble tel).
  • Cacochyme - D'une constitution débile, d'une santé déficiente.
  • Valétudinaire - Vieilli ou littéraire : dont la santé précaire est souvent altérée.
  • Egrotant - Littéraire : souffrant, maladif.
  • Souffreteux - Qui est de santé débile, qui est habituellement souffrant.
  • Hâve - Amaigri et pâli par la faim, la fatigue, la souffrance.
  • Emacié - Qui est très amaigri, marqué par un amaigrissement extrême.
  • Etique - D'une extrême maigreur. Voir décharné, desseché, squelettique.

Source des définitions : Petit Robert - Dictionnaire de la langue française, 1987.

mardi 26 février 2008

Les arnaques aux noms de domaine

Deux expressions concernant les arnarques et autres pratiques douteuses qui entourent les noms de domaine :

Domain name tasting : enregistrer des noms pour les libérer très vite (en espérant avoir fait des bénéfices, notamment avec des pages de publicité dynamiques).

Front running : enregistrer les noms saisis dans les champs de recherche des bureaux d'enregistrement. Peut-être associé au tasting, le tout étant automatisé.

Source

Sbire, séide et sicaire

Je tombe sur ces trois termes en lisant la Geste de Gandi :

  • Sbire - Anciennement : agent de police, en Italie. Moderne (péjoratif) : policier sans scrupule, homme de main.
  • Séide - Adepte fanatique des doctrines et exécutant aveugle des volontés (d'un maître, d'un chef). Voir "sectateur".
  • Sicaire - Vieux ou littéraire : tueur à gages.

Dans le sens d'"homme de main", on voit aussi :

  • Nervi - 1) Vieux (argot marseillais) Portefaix. 2) Vieilli : homme sans aveu. Moderne : homme de main, tueur.

Dans le sens de "partisan", on entend parfois :

  • Suppôt - 1) Vieux : employé subalterne. 2) Moderne et littéraire : partisan (d'une personne nuisible).

Source des définitions : Petit Robert - Dictionnaire de la langue française, 1987. Voir aussi le portail lexical du Centre national de ressources textuelles et lexicales.

vendredi 15 février 2008

Zombied out

Cette histoire de thousand-yard stare me rappelle l'expression zombied out, utilisée dans le bouquin Kayak de William Nealy pour désigner la peur paralysante qui saisit les kayakistes avant un passage délicat :

Bad fear causes panic, elevated pulse, irrational behavior (such as "going for it" when you know you shouldn't, etc.). A person experiencing a heavy dose of bad fear goes into preemptive shock (aka "going to sleep", "zombied out", etc.) characterized by numbness, tunnel vision, inability to talk or paddle skillfully, etc.

Source : Kayak - The animated manual of intermediate and advanced whitewater technique, William Nealy, Menasha Ridge Press, 1986.

Dans sa traduction, Paul Villecourt utilise le terme tronche de zombi. (Kayak - Manuel illustré de navigation en eau vive, perfectionnement et techniques avancées, Le Canotier, 1998).

J'ai assisté au phénomène pendant une sortie kayak en Ardèche, il y a environ deux ans. C'est assez spectaculaire : la victime semble engourdie, hébétée, léthargique, en état de choc, incapable de s'exprimer. L'un des participants a eu une expression intéressante pour décrire ces symptômes : faire l'autiste.

Thousand-yard stare

Expression trouvée dans un article de Wikipédia sur le suicide collectif de la secte du Temple du peuple, à Jonestown en Guyana :

About 45 minutes after the Port Kaituma shootings (...) the airstrip shooters arrived back in Jonestown, and one eyewitness (Tim Carter, a Vietnam war veteran) recalled them having the "thousand-yard stare" of weary soldiers. Source

Explication, également tirée de Wikipédia :

The thousand-yard stare or two-thousand-yard stare is the unfocused gaze of a battle-weary soldier. The stare is a characteristic combat stress reaction which may be a precursor to, or symptom of, post-traumatic stress disorder. Source

En français, je pense qu'on parlerait d'un regard vide.

mardi 1 janvier 2008

Le principe de SNAFU

« Au commencement était le Plan,
Puis vint la Spécification ;
Et le Plan était informe,
Et la Spécification était vide.

Et les ténèbres étaient sur la face
De ceux qui devaient les appliquer.
Ils parlèrent au Contremaître,
Et lui dirent :
"C'est un tas de merde,
et ça pue comme un égout."

Le Contremaître les prit en pitié,
Et parla au Chef de projet :
"C'est un paquet d'excrément,
Et personne ne peut en supporter l'odeur."

Et le Chef de projet,
Parlant à son chef de section, dit :
"C'est un sac de fumier ;
Sa force est telle qu'elle est insupportable."

Le Chef de section se hâta auprès du Chef de service,
Et lui tint ce discours :
"Voici un récipient d'engrais,
Dont la force est insoutenable."

Le Chef de service rapporta ces paroles
A son Directeur
Et lui dit :
"Cela contient la matière qui fait croître les plantes,
Et elle est très forte."

Alors le Directeur se réjouit,
Et porta la bonne nouvelle au Vice-Président.
"Ce produit engendre la croissance,
et grande est sa puissance."

Le Vice-Président courut auprès du Président,
Et clama joyeusement :
"Ce nouveau logiciel est si puissant,
qu'assurément il fera croître la société."

Le Président regarda le produit,
Et il vit que cela était bon. »

Traduit de l'anglais par Elisabeth Bouynot, Jean-Pierre Alaux et Alexandre Ratti en septembre 2000. Extrait du Jargon File .

Le principe de Snafu dans la culture française

On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.

Chamfort, Eloge de La Fontaine